Trucs anti-nausées : Les règles à respecter

trucs anti-nausées règles modif Le Temps des Mamans vous l’avait promis : la liste des trucs anti-nausées de grossesse. Mais elle un peu longue. Alors, pour faciliter la digestion, elle fera l’objet de 3 articles :
–       Les règles à respecter pour limiter la venue des nausées
–       Les trucs anti-nausées et les aliments qui calment
–       Les médecines douces efficaces
Les règles à respecter sont plus des conseils d’hygiène alimentaire et d’hygiène de vie pour éviter de déclencher les nausées. Alors, OK, elles ne sont pas si évidentes à suivre, surtout si vous avez l’habitude de vivre à 100 à l’heure. Mais pour beaucoup de femmes, elles peuvent être vraiment efficaces, alors ça vaut le coup d’essayer. Et puis elles auront le mérite d’aider les wonder-women à adopter « le rythme femme enceinte » pour vivre leur grossesse en toute tranquilité.

Jamais le ventre vide !

N’ayez pas peur de passer pour une grosse-bouffe.

  • Manger avant de poser le pied par terre le matin, une ou deux biscottes par exemple, ou des biscuits. Pensez à les déposer le soir à portée de main, sur votre table de chevet. Ou gardez carrément le paquet.
  • Ou mieux : faites-vous apporter le petit déjeuner au lit !
  • Grignoter des fruits ou des crudités (pommes, carottes…) entre les repas.
  • Ne jamais sauter de repas !
  • De manière générale, mangez lentement.
  • Fractionnez vous repas. Mangez par petites quantités, mais souvent, toutes les 2 ou 3 heures. L’estomac ne doit jamais être trop plein non plus.
  • Buvez fréquemment entre les repas pour vous hydrater et éviter d’avoir le ventre vide. Buvez par petites gorgées. Et ne buvez pas pendant les repas pour éviter la sensation de trop plein.

Evitez les brusques changements de position

  • Au réveil le matin ou après la sieste, après avoir avalé votre biscotte, attendez au moins 15 min avant de vous levez et levez-vous lentement.
  • Ne vous allongez pas tout de suite après un repas, attendez une demi-heure.
  • Si vous devez vous baisser pour attraper quelque chose, faites le lentement, de préférence sans trop pencher le buste vers l’avant et relevez-vous en douceur.

Choisissez vos aliments

  • Evitez de compliquer la digestion avec des aliments gras, épicés, vinaigrés ou qui fermentent (comme le choux ou les haricots). Attention aussi aux laitages type yaourts, lait ; certaines femmes enceintes les tolèrent mal. Préférez alors les fromages à pates cuites.
  • Privilégiez les aliments riches en glucides complexes : pain, banane, muësli, céréales complètes, pâtes… Les trucs fades, quoi.
  • Ecoutez-vous et bannissez tous les plats qui vous écoeurent. C’est souvent le cas du café, parfois aussi de la viande. Vous les identifierez rapidement.

Ménagez votre odorat

Comme on l’a vu dans l’article consacrée aux causes des nausées de grossesse, votre odorat est boosté par les hormones de grossesse et c’est un des principaux facteurs déclenchant des nausées de la femme enceinte.

  • Evitez les odeurs qui vous dérangent : parfums, aliments… Evitez aussi de faire la cuisine autant que possible.
  • Préférez les repas froids qui dégagent moins d’odeurs fortes.
  • Mettez Monsieur à contribution pour préparer les repas, sortir les poubelles, ou même pour la fameuse corvée de chxxxxxx.
  • Aérez fréquemment les pièces.
  • Evitez les endroits surchauffés : la chaleur réveille les vielles odeurs endormies.
  • Dans les transports en commun, comme le métro parisien ou les bus bondés, emmenez avec vous un mouchoir imprégné de citron ou de gingembre. Très efficace !
  • N’hésitez pas à demander à votre cher et tendre de se laver les mains plus souvent ; et qu’il en profite pour se brosser les dents aussi.

Reposez vous !

C’est maintenant démontré, la fatigue majore les nausées de grossesse. Alors dormez autant que vous pouvez. Faites la grasse matinée, autorisez vous des siestes et couchez vous avec les poules. Et le travail me direz-vous ? Parce que, c’est vrai, en ces premiers mois de grossesse où les nausées sont les plus fortes, on est toujours fidèle au poste et en général, personne ne sait qu’on est deux. Alors, demandez à être arrêtée ! Si les nausées de grossesse sont relativement bien tolérées par certaines femmes, pour d’autres elles sont un véritable calvaire qui justifie sans culpabiliser un arrêt maladie. Encore faut-il le demander, car elles sont souvent banalisées par le corps médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.