Prolongation du congé maternité, l’échec du Parlement Européen

L'ancienne eurodéputée italienne, Licia Ronzulli, s'exprimant lors du vote sur le congé maternité au Parlement en 2010

L’ancienne eurodéputée italienne, Licia Ronzulli, s’exprimant lors du vote sur le congé maternité au Parlement en 2010

Conclusion de notre état des lieux : selon les calculs du Temps de Mamans, toujours basés sur les chiffres de notre cher ami Wikipédia, c’est autour de 20 semaines que se situe la durée moyenne du congé maternité en Europe. Et encore, sans compter les ovnis Suédois, Bulgares et Roumains qui feraient encore monter les enchères… C’est d’ailleurs à cette durée que le parlement Européen souhaitait voir prolonger le congé maternité.

Prolongation du congé maternité : on a faillit y croire !

En 2010, les eurodéputés ont adopté une loi imposant un congé maternité minimum de 20 semaines, indemnisé à 100 % dans tous les pays de l’union.
C’était sans compter les résistances de certains, dont… la France ! Qui soutient (on s’en serait douter) que ça couterait trop cher. Mais aussi qu’elle se situe déjà dans la moyenne en terme de durée du congé mat. Totalement faux ! La France a opté pour la durée la plus fréquemment appliquée. C’est-à-dire celle adoptée par 6 pays. Sur 28 ! Extrêmement significatif… Et rien à voir avec la durée moyenne !

C’est dur d’être défendu par des cons

Le plus déprimant, ce sont les arguments des opposants au texte qui tentent visiblement de se hisser au rang de pseudo-défenseurs des droits des femmes. Mais on a peine à les croire…

Premier argument : un congé maternité de 20 semaines éloignerait trop longtemps ces dernières du milieu professionnel. Quelqu’un pourrait-il leur expliquer calmement que si une femme souhaite écourter son congé mater pour reprendre son travail, elle peut le faire et ne s’en prive pas ? Que par conséquent si ces dames décident de profiter jusqu’au dernier jour du temps qui leur est imparti pour se poser avec leur enfant, c’est qu’elles le souhaitent ? Et qu’elles sont de toute façon les seules aptes à juger et à décider de ce qu’elles souhaitent faire de ce temps ?
D’avance merci à celui qui essayera…

Deuxième argument, encore plus beau si c’est possible : une meilleure répartition des congés entre hommes et femmes serait préférable à un prolongement du congé maternité. Il faudrait donc partager avec les hommes un congé destiné à récupérer de 9 mois de grossesse, d’un accouchement et d’un éventuel allaitement pour ne pas sacrifier notre carrière à celle de nos conjoints. On croit rêver !

Le vrai débat : l’égalité des salaires !

Passons sur l’incohérence du propos, qui est peut-être due à une confusion entre congé maternité et congé parental. Confusion tout de même regrettable dans un débat à ce niveau de responsabilité. Penchons-nous sur le fond.
Aujourd’hui encore, dans la plupart des familles, si l’un des parents doit cesser son activité professionnelle pour s’occuper des enfants, c’est Madame qui s’y colle. Mais si Madame gagnait autant que Monsieur, (ou plus ; on peu rêver), les rôles seraient peut-être inversés ?
S’il existe une réelle volonté politique de faire bouger les lignes et matière de répartition des tâches entre hommes et femmes et de dépasser le traditionnel « papa travaille et maman s’occupe des enfants », c’est sur l’égalité des salaires qu’il faut légiférer !!!!! Et au niveau national, cette fois, s’il vous plait. Parce que vu le respect de nos dirigeants pour les lois européennes… on est pas rendus !

Pour ceux qui veulent savoir où on en est en 2015, cliquez ici. Pas de quoi se réjouir, mais bonne lecture quand-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.