Bienvenu à Noam

Noam à la maternitéProfitons quelques instants de notre position totalement tyrannique de Créatrice Réalisatrice Rédactrice en Chef et Journaliste Exclusive de ce blog pour parler à la première personne, pour une fois, et passer un massage à caractère strictement personnel.

Vous le savez peut-être si vous êtes allés faire un tour du côté du site, je suis déjà l’heureuse maman d’un charmant jeune homme de presque 3 ans. Et bien la famille s’agrandit. Thiamo (le charmant jeune homme en question), Papa Joe (un peu moins jeune mais tout aussi charmant), et moi-même (Maman Faustine), sommes très heureux de vous annoncer la naissance de Noam. Il est arrivé mercredi dernier, et était un peu pressé de nous rejoindre vu la rapidité des évènements.

Comme tout accouchement, celui-ci a eu sa part d’imprévus. Mais il s’est passé aussi bien que nous pouvions le rêver. Mon choix d’un accouchement aussi naturel que possible a été respecté à la lettre. Papa Joe était là, m’a soutenu et soulagé en mettant en pratique quelques manoeuvres de shiatsu. Je peux donc en témoigner en personne maintenant : le shiatsu PENDANT le travail, même pratiqué par un non initié, ça marche ! Ça marche pour faciliter le travail ET pour soulager la douleur. Alors merci le shiatsu grâce auquel j’ai pu me passer de la péridurale (et merci Joe, bien sûr).

Merci aussi à Pakisa, la sage-femme, qui m’a encouragé, guidé, qui a supporté mes cris (ah oui, j’ai crié; et pas qu’un peu ! ), mes grimaces (bah oui, j’aime bien la broderie, mais pas forcément sur le périnée) et les skuds du regard (pass’ qu’après la couture, c’est pas toujours fini; des fois, faut appuyer sur le ventre par-ci, mettre une sonde par-là…). Oui, c’est dit avec un peu d’ironie, mais vraiment merci à elle. Non seulement elle fait un des plus beaux métiers du monde, mais elle le fait bien.

Et oui, prendre soin des femmes dans leur intimité et veiller à ce qu’elles mettent leurs enfants au monde dans les meilleures conditions, je considère que c’est un des plus beaux métiers du monde. Alors merci aussi à la maternité des Lilas qui a rendu tout ça possible. D’ailleurs ça fait longtemps que le Temps des Mamans projette un post sur cette merveilleuse institution, bastion des droits de la femme, mais là, je crois que c’est pour bientôt.

Pour finir, que vous soyez déjà parents ou pas, vous comprendrez certainement que mon planning risque d’être un peu chargé ces prochains mois. En bonne blogueuse, j’avais un peu anticipé. Néanmoins, la régularité des articles risque de prendre assez vite un coup dans l’aile. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.

Ah? Il se réveille. ++

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.