Shiatsu à l’accouchement : les points qui facilitent le travail

dessin de Chloé Legeay - Extrait de l'affiche du film "Entre leurs mains"

dessin de Chloé Legeay – Extrait de l’affiche du film « Entre leurs mains »

Il y a quelques mois, le Temps des Mamans vous avait montré des points de shiatsu qui peuvent aider à régler certains maux de grossesse. Peut-être mus par une tendance naturelle au pipi-caca, on s’était alors concentré sur la constipation et les hémorroïdes.
Mais certains points de shiatsu peuvent aider au bon déroulement de l’accouchement, et c’est eux qu’on se propose de montrer aujourd’hui.

Ils ont tous pour fonction essentielle de faire descendre l’énergie et peuvent être travaillés dès 8 mois et demi de grossesse. Un peu tous les jours et de chaque côté, pour bien faire. Et comme toujours, on peut le faire seule (enfin, y’en a un, ça va être chaud quand même), mais l’idéal, c’est de se le faire faire.

6 Rate-Pancréas

Il se situe à 4 travers de doigt (malléole comprise), le long du bord interne du tibia, entre l’os et le tendon.
C’est le seul dont on puisse dire qu’il DECLENCHE l’accouchement. Il est d’ailleurs abortif en acupuncture.
Petit aparté pour les méfiants de tout poil qui prêchent par ignorance une prudence déplacée vis-à-vis du shiatsu pour les femmes enceintes : c’est le seul point abortif du corps ! Et encore, à l’aiguille ! Pas en massage shiatsu !
Mais reprenons.
Non seulement il provoque l’accouchement, mais il aide en cas d’accouchement difficile, il soulage les douleurs abdominales, et apaise sur le plan psychique. Incontournable, donc, pour préparer son accouchement !

4 Gros Intestin

Il se situe entre 1er et 2ème métacarpien sur face dorsale de main. Mais dit comme ça, c’est pas forcément très clair. Plus simplement, il est sur le dos de la main, au niveau du tendon entre le pouce et l’index. Là où ça fait très mal. En plus d’amener l’énergie vers le bas du corps, il a une action anti-douleur.
Il faut dire qu’il est tellement sensible qu’il peut faire oublier une autre douleur. C’est d’ailleurs un peu dans cette perspective que Julie Bonapace l’a intégré dans sa méthode (du même nom), l’idée étant de détourner l’attention de la maman, pendant la contraction, vers une autre douleur. En utilisant des points de médecine chinoise qui facilitent l’accouchement. Tout bénéf !

21 Vésicule Biliaire

Il se situe à mi-distance entre la 7ème cervicale (celle qui dépasse des autres, à la base de la nuque) et le bout externe de la clavicule. Il est dans un grand creux et est d’ailleurs appelé le puits de l’épaule. C’est celui-là qu’est un peu chaud à travailler seul. L’idéal c’est que votre partenaire de massage préféré (celui que vous avez sous la main fera très bien l’affaire) se place derrière vous, pose ses mains sur vos épaules, les pouces dans le dos, les autres doigts devant. Et a priori, les pouces vont naturellement se placer sur le 21 VB. Après, comme toujours, c’est à la maman de guider le masseur en fonction de ses sensations. Ce point est très puissant. Faites confiance à votre corps, il vous dira si vous êtes au bon endroit. Vous pourrez alors sentir son action jusqu’au jambes, voir jusqu’aux orteils.

36 Estomac

Il se situe sous la crosse du péroné, (c’est-à-dire la boule osseuse qui dépasse un peu à l’extérieur du genou). Ce n’est pas le plus évident à localiser mais une fois qu’on est dessus, on peut sentir tout le reste du méridien s’activer jusqu’au bout du 2ème orteil. Il ne faut pas hésiter à le travailler avec puissance, bien en profondeur. Et apprenez le au papa car il sera bien utile le jour J grâce à son action anti-fatigue.

67 Vessie

Il se situe sur le rebord unguéal externe du petit orteil. En soit, il n’est donc pas difficile à localiser. Mais il est peut-être un peu plus subtil à ressentir. Pourtant il est extrêmement important : non seulement il fait descendre l’énergie comme les précédents, mais il aide en cas d’accouchement difficile.
Si vous avec trop de difficulté à le travailler, vous pouvez aussi masser tout le dessus du pied en allant de la cheville vers les orteils. Insistez bien dans les creux entre les métatarsiens et tirez sur les orteils avec l’idée de vider les pieds comme un tube de dentifrice. La métaphore est pas glam, mais elle fait bien le job.

Bien sûr, il y a des tas d’autres choses qu’on peut faire en shiatsu pour se préparer à l’accouchement. Le Temps des mamans consacre d’ailleurs une séance entière à préparer le corps de la future maman à ce grand événement. Et si le papa veut se sentir utile le jour J, il est plus que bienvenu. Il pourra apprendre plusieurs manœuvres qui aideront vraiment, autant pour faciliter l’accouchement que pour soulager la douleur.

En souhaitant que ces infos soient utiles à certaines, Le Temps des Mamans vous souhaite, à toutes, un bel accouchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.